Archives de catégorie : truite

Découverte des gaves en nymphe à vue

Avant de découvrir les fameux gaves des Pyrénées, mon séjour débutera dans ma région familiale au bord d une rivière que je connais bien.

La rivière offre encore quelques instants magiques malgré une baisse significatif encore cette année de son cheptel. Quelques clichés sélectionnés sans s étendre plus …


Une matinée bien trempée mais heureuse

Un poisson solitaire sur une berge oubliée

Mensuration XXL et combat en force auprès des obstacles. Ne pas négliger son diamètre de fils. Car quand on tombe sur un tel poisson faut mieux être préparé

Instant magique avec ce Martin pêcheur

Une robe magnifique et unique ces truitesdu partage avec les copains, un plaisir aussi d échanger et de passer un bon moment au bord de l eau

Il était temps de partir vers d autres horizons avec la découverte des gaves et plus précisément au bord du gave d Oloron ou nous étions pour ce séjour

Un gave magnifique magique mais déconcertant à la fois. C est vrai qu’en cette fin août les conditions sont loin d être favorable et le cheptel en truites comparé au rivière du Jura du Doubs de la Dordogne et d ailleurs , c’est incomparable. Faut être bien accroché et avoir les jambes solides, l esprit motivé. Chaque poisson se mérite

Faire une matinée sans voir un poisson, bienvenue sur le gave. Et lorsque vous en croisez un, C est pas dit que tout soit aligné pour réussir. Zéros activité de surface le soir, pas d insecte ou très peu, une saison très délicate et pourtant je ne pouvais pas partir d ici sans découvrir ce qu était une panthère !

Entre vacance, balade, découverte de la région et quelques parties de pêche, la magie à pu s opérer

un doublé sympathique en nymphe à vue. J épuisette le premier poisson quand soudain je vois sur ma droite un poisson longé la bordure. Le coup que tu sens bien. Je pose l épuisette, récupère ma nymphe et arbalète ! Boum un beau doublé 😊

Les gaves sont magnifiques

Le hasard de tomber au même moment dans la même région avec des amis de pêche. On a pu profiter d’un ou 2 coup du soir en équipe.

Je remercie aussi les personnes qui ont pris le temps de partager leur experience, leur connaissance sur les gaves ils se reconnaîtront et c’est tjrs agréable d échanger de discuter de notre passion.

Et pour finir ce séjour, qui fut l apothéose de de ce voyage, la cerise sur le gâteau Basque, un poisson de l espace pris en nav qui m à fait trembler du ferrage jusqu’à après le combat, inoubliable et de toute beauté ces panthères, je comprend mieux maintenant pourquoi elle attire la convoitise

Une région accueillante et agréable, un agréable souvenir 👍

 

La Sorgue paradisiaque

Ça y est ! Enfin l’arrivé d une session au bord de l eau et pour ces quelques jours de congés en juin, je vous emmène dans le sud au bord de la Sorgue du Vaucluse. Une riviere magnifique, limpide. La plus grosse résurgence d Europe. le royaume des truites zébrées et de l ombre commun. Une rivière qui se prête à merveille pour la nymphe à vue.Des truites sauvages aux robes magnifiques.

Une pêche technique pour réussir à déjouer la méfiance des beaux poissons car cette eau limpide et ultra claire à un profil varié avec des zones assez profonde et la clarté de l eau surprend rapidement. Elle est très prisée et attire de nombreux pêcheurs et touristes.

Avec la fin du confinement, beaucoup de fidèle au bord de l eau mais on arrive tjrs à trouver un petit coin sympa. Et puis mes pêches matinales permettent d être assez tranquille. C est quand je sors de l eau que les pêcheurs arrivent 😂

Le débit était au top, légèrement plus fort que les années précédentes. Temps mitigé sur la moitié de mon séjour avec du vent régulièrement, un gros orage mais mes créneaux de pêche au levé du jour pour le coup du matin (De 5h30 à 9h00) et les coup du soir permettent de trouver des moments avec une accalmie du mistral.

Malheureusement, je n ai pas pu profiter de la période de la mouche de mai. Arrivé trop tard malgré quelques éphémères

Certains beaux poissons ne sortent que sur des courtes périodes. J ai pu observer sur certains spots un changement radical. 20h30 le spot est vide et dès que la lumière baisse, diminue, la vie s anime et de belles manières. De beaux poissons sortent et se mettent à nympher sur des zones encombrés. J ai pu touché quelques poissons sympathiques en nymphe à vue comme ces 2 belles zébrées.

Une rivière envoûtante au secteur varié

Je me suis plus consacré sur les truites zébrées même si les ombres restent magnifiques et majestueux.

Mais les robes des zébrées « made in Sorgue », elles sont d une beauté 😍

Magique magnifique et unique ces robes…

C est le royaume du Martin pêcheur aussi. Même avec mon zoom 30×, J ai pas pu faire mieux et la luminosité a 5h45 du matin est pas fantasme.

J ai eu très peu de louper dans mon approche. Je décrocherai d entrée 2 poissons dont un très beau à l arbalette. Le poisson venant sur moi, il ouvre grand la bouche sur la nymphe mais se dépiquera rapidement. Ça met d entrée la pression mais une fois les automatismes en place, la suite fût sympathique. Après il y a tjrs les poissons qu on regrette.Comme cette grosse truite postée que je louperai au ferrage l avant dernière matinée. Mais heureusement que le lendemain, J ai eu ma revanche sur un autre poisson ✌

Mon dernier coup du soir sur une retourne, J aperçois un poisson bien sombre sortir des herbiers. J arbalète mon gammare et c est pendu. Je bride, le poisson est en surface mais étant légèrement trop court le peu de mou lui fait faire un aller dans les herbiers et je casse. Je reste immobile en observant l herbier ou j ai cassé. C est même trouble. Quand soudain je vois un poisson arriver à la gauche tranquillement. Elle m a pas vu. Je noue rapidement un gammare et l expédie discrètement. 30s après je ferre et encaisse un beau rush. Je finis au milieu de la rivière avec une belle zébrée

J ai fait quelques séquences vidéos en solo donc d ici fin 2020, je partagerai quelques moments

💥dernière matinée sur la Sorgue💥
La veille je loupe un très beau poisson au ferrage. Du coup retour sur ce secteur mais je débute sur l aval du parcours. J observe un gobage sur une bordure. Je ferre une petite truite de 25cm quand soudain je vois une masse venir taper dans ma prise à 2-3 reprises 😱. J hallucine ! Le gros poisson se cale en aval de moi à une dizaine de mettre.
Je commence à lui faire un premier passage de la sèche et je l a sens tout excité lors du dragage de la mouche. Changement radical de technique. Je change de pointe et la raccourci et je fixe un streamer vairon maison. Je lance 5m au dessus d elle et laisse le courant faire. A l impact, la cible était déjà verrouillé. Animation sur 2-3m que le blank de la Canne se plia 😁
Du coup le reste en photo 😎
Ps: c est pas une pure souche 🙁 mais le déroulement de sa prise était sympa et ça reste un beau poisson ✌
elle a faillit se faire croquer, ça vallait bien un petit souvenir 😁😱

 

La rivière m a offert de supers moments de récompenses sur de courtes sorties. Un régal ce joyau…

A bientôt La Sorgue 😎

 

Libéré, délivré

Libéré délivré comme dirait ma fille. Enfin, nous pouvons refouler les berges des rivières après ces 55 jours de confinement. Une délivrance pour le passionné que je suis.

Et pourtant mi-mars, la saison se lançait de belles manières

Mais voilà 2 jours après, notre mode de vie allait complètement changer. Retour à la maison pour rester enfermer.

J en ai donc profiter dans le montage des mouches.

Du classique et quelques modèles plus réfléchis comme ce gammare très réaliste.

Et l heure d une seconde ouverture pour les pêcheurs retentit en date du 11 mai 2020.

Malheureusement une limite de 100km est mise en place impactant fortement mes envies d’évasion sur mes rivières de coeur.

Les sessions s annulent au rythme du confinement et du déconfinement. Pas grave, l heure de la liberté, de la délivrance a sonné et l envie est trop forte de retrouver LA RIVIERE.

Une ouverture de l ombre pour retrouver ces sens, ces facultés, son adaptation dans la technique et la pêche a vue, c est comme le vélo ça ne s oublie pas.

Même si la clarté de la rivière était légèrement piquée, le soleil était au rendez-vous facilitant le repérage des poissons dans les zones peu profonde.

Un retour au bord de l eau qui fait plaisir. Pêche en nav et en sèche sur différents biefs de la rivière. Que ça fait du bien de retrouver ce goût d évasion et d aventure.

Le seul point négatif, on a remarqué une baisse significatif des ombres de 20-25cm sur différents secteurs… a vérifier au fils de la saison quand l eau sera beaucoup plus claire.

La saison de la mouche de mai…

Vivement la prochaine sortie 😎

À bientôt

Test guideline Lps au domaine de Coyolles

L hiver permet de garder le rythme et les automatismes grâce aux sorties en réservoir. Et la découverte d un nouveau lieu est tjrs agréable et palpitant. Direction le domaine de Coyolles en compagnie de mon père et de mon ami Pierre. J ai sélectionné ce réservoir car il est possible de pêcher à vue 😎

Un choix qu’on ne regrettera pas : un très bon accueil, un site naturel et très bien peuplés de poissons combatifs, un étang spécial brochet. Tout était réunis pour passer une agréable journée.

Cette journée m a permis de tester la nouvelle Guideline Lps en 9.9p soie 3, une canne typé nymphe au fils. Je l avais commandé en canne de secours pour mes pêches sur la Dordogne mais vu que le mois d octobre a été bien arrosé sur le bassin de la Dordogne, je n ai pas eu la chance de la tester et il me tardait de découvrir son action et sa polyvalence en sèche et nymphe

J ai pêché a 80% en nymphe à vue et j ai eu la chance de toucher des poissons jusqu’a 60cm. La canne à bien répondu. Je suis resté en 13/100. Une canne légère sobre avec une poignée fine qui donne de belles sensations et un rapport qualité prix imbattable.

J ai pu aussi testé en sèche et elle est bien réactive dans les ferrage et dans la précision. Après me tarde d essayer en rivière et en pêche roncari-nymphe au fils soie de sortie pour avoir un ressenti en condition rivière.

Si vous voulez en savoir plus sur cette canne vous pouvez retrouver son test ici :

http://www.truites-et-cie.fr/article/materiel/mouche/test-guideline-lps-99-3-et-96-2

Un bon moment au bord de l eau entre passionné. C est sûre, nous reviendrons a Coyolles 😊

Dans un mois, place aux choses sérieuses 🤞

 

Vidéo : Résurgence le paradis de la nymphe à vue

Destination sur l une des plus belles résurgences de France à la recherche des brown trout cuivrés. Un paradis fragile qu il faut respecter et préserver.

Le royaume de la nymphe à vue pour ce 1er épisode. Bon visionnage et vivement 2020 pour poursuivre l aventure vidéo sur de nouvelles destinations

La nymphe à vue et les ombres

Pêche passionnante que la traque des ombres en nymphe à vue surtout dans des lieux magiques ou chaque poisson est un trésor… souvenir de quelques clichés sorti de mes archives…même si l envie de voyager ne me déplairait pas,nos rivières ont rien à envier et regorgent encore de beaux trésors 😎

Le royaume de la nymphe à vuedes robes exceptionnelles

Relâchez vos rêves

Les grosses fosses sont à privilégier pour la traque des gros poissons

Un très beau poisson séduit sous 2.5m. Des sensations de fous quand on voit le poisson se contorsionner sous la pression du ferrage

Attention grosse profondeur 😎 s adapter à la situation tout en restant discret car vous pourrez être surpris… ces ombres ont parfois un comportement de truites et fuient à la première alerte…

Place aux ombres d automne maintenant, une pêche tout aussi magnifique…

La dordogne, retour estivale

Après un bon mois sans pêche, il était venu le temps des vacances estivales en famille avec un retour auprès de la Belle Dordogne. Ma rivière de ma jeunesse, de mes premières pêches…

Retour au source en ce mois d août. Malgré une météo mitigée sur ce début de séjour, les débits sont faible et l activité en surface est sur off. Malgré tout, je toucherai quelques poissons en sèche sur les quelques gobages repérés et naf sur des coups du soir et sortie matinale. Je perdrai 2 belles truites, une en sèche le premier jour et une en naf après un beau combat, le poisson se décroche à 2m de l épuisette. C est la pêche… toujours aussi passionnante que magique

En espérant revenir cet automne dans de meilleurs conditions

Au fils de la Sorgue, truite zébrée et nymphe à vue

Un séjour en famille magique au bord de la célèbre Sorgue qui a dévoilé ces plus beaux secrets… des vacances au top entre partie de pêche le matin avant le réveil des enfants, balade, farniente, barbecue apéro baignade  et coup du soir d une heure. Quelques clichés  souvenir de ce paradis…

Un beau grayling qui retrouve son élément

A vue dans très peu d eau, cette magnifique zébrée n a pas résisté à une petite nymphe légère sur h18 en dérive naturelle…

Chaque coups du soir était différent mais c est souvent très court et rapide donc faut pas se louper sur le choix du spot et de la mouche…

Une intrus sur un secteur pourtant pas remisé. Le coup de ligne était sympa a vue une partie de street fishing qui avait bien commencé avec 2 gros ombres a vue mais qui s est fini par une baignade force a 7h30 dans la Sorgue après avoir fait tombe mon téléphone dans l eau dans un gros tas d herbier ! Un gros coup de panique

La période des Danica était bien fini malheureusement

La barre magique pour  ce bel ombre en nav

Une superbe truite qui picorait les nymphes sous 2.50m d eau en bordure. Une approche loin d être évidente mais ça bien payé 😍 le partage des eaux un endroits magique et très prisé des moucheurs…

Magique instant avec cette zébrée bien grasse et magnifique … Je décrocherai un très gros poisson à vue estimé à 60 et 2 autres beaux poissons de 45-50. On gagne pas à tous les coups, c est le charme de cette pêche et faut dire que les truites de la Sorgue sont très prisé et éduqué. Elle analyse vite avec des prises en bouches ultra rapide ! Les erreurs pardonnent pas ! Le plus dur c est quand c est ferré et que ça se dépique.

Ce poisson était bien en poste en limite de surface avec des gobages réguliers. Un poisson bien sombre par sa couleur.Ayant une nymphe légère sur mon nylon, j ai pas chercher à comprendre et au 2eme passage c’ était pendu 😎 et j ai pu admirer cette belle robe.

Relâchez vos rêves et bonne vacance à vous.

La Loue en fermeture

Une fermeture au bord de la magnifique Loue ou j ai pu enfin aborder canne en main cette vallée à la recherche des ces trésors Franc-Comtois. Une rivière mythique qu’il fallait que je redécouvre car je la connais juste en tant que visiteur…

Et je n ai pas été déçu du voyage. Une virée qui s’est déroulé différemment de mon programme initial ou je devais pêcher et partir en solo. Et au final, je me retrouve en compagnie de François pour un premier coup du soir sur l’Ain à la traque de ces grosses zébrées avant de partir tous les 2 pour la Loue et retrouver par la même occasion Clément et ces compagnons de pêche de son club pour passer un moment tous ensemble pour cette fermeture. Bonne ambiance, partage, échange, pêche, montage de mouche. Tout était réunis pour passer un super moment entre passionnés.

Et que dire de la pêche,  une rivière technique au vu des conditions rencontrées avec un niveau d étiage important, des poissons très sollicités, une fin de saison et beaucoup de monde qui s était donné rendez vous. Elle trahit pas a sa réputation de rivière mythique. Fallait vraiment pêcher juste, s appliquer, réfléchir pour tirer son épingle du jeu et admirer ces beautés.

Un super week end de partage qui change de mes sessions en solo. Partant pour une seconde édition 😁

Place au voyage avec un détour par le magique parcours de Sanso

La haute Loue est tout aussi magnifique avec des courants, gaziers, lisses, fosses, gorges … 

La rivière émeraude

Nous sommes déjà à quelques jours de la fermeture de la truite. Que la saison passe vite et je suis déjà dans les souvenirs de bons moments passés au bord de la rivière émeraude.  Mais rien de mieux que des photos sélectionnées pour se remémorer la beauté des lieux, des paysages qu’on se lasse pas et  de ces zébrées magiques en Nav. Un paradis du moucheur…