Nymphe à vue sous un printemps pluvieux

Après quelques mois d absence sur le blog, petit souvenir d’un printemps bien humide avec une nouvelle session  qui arrivait.

4 jours de pêche ou l aventure m emmènera sur 4 rivières différentes afin de palier aux rivieres en crue et espérer pouvoir pêcher à vue… C était loin d être gagné mais la persévérance et la mobilité aura payé

J arrive assez tard sur cette première riviere et malheureusement les niveaux sont tendus et il sera impossible de pêcher a vue. Je décide donc de parcourir les berges à la recherche d’éventuel gobages. Quelques mouches de mai virevolte. Je repère juste un poisson en activité, le seul de la soirée. Un seul poser et c est pendu. Un gros rush puissant que j ai pas pu bloquer. Un poisson en pleine forme avec de belles couleurs.

Le lendemain matin j arrive dans le Jura et je décide de commencer mon aventure sur une rivière ou je n ai pas mis les pieds depuis 5ans déjà. De beaux souvenirs qui resurgissent avec tout l appréhension sur l état de la rivière.

Un niveau parfait, de l eau assez claire en bordure et je repère rapidement un 1er poisson qui effectue son parcours assez rapidement. Je me cale discrètement et attends tranquillement.  Sur une belle animation de ma nymphe, j admire cette première zébrée

je poursuis ma remontee de riviere quand je croise 2 très beaux poissons qui nymphent chacun leur tour. Je me cale et essaye le 1er poisson qui s en fiche complètement de ma nymphe. Je change de nymphe mais s en suit un refus. Poisson assez malin…

Intéressant mais le temps d étudier la situation, je lève mes yeux au niveau de la gravière et je me rend compte que l eau commence a se teinter et à monter. Les 2 poissons disparaissent suite à ce changement. Pour anticiper ce lâcher, je descends sur l aval ou je croise mon ami Clément. Mais l eau finit par se teinter et je décide en début d après midi de quitter la rivière.

Direction la haute riviere d’Ain mais sur la route, un tres gros orage tombe. Route coupé et rivière impraticable sur Champagnole. La chance est encore avec moi pour découvrir ce joyau français. A chaque fois que j ai planifié une journée, les conditions pour pêcher à vue n y était pas. Journée fini !

Le lendemain, une fenêtre s ouvre à nous sur l amont de Syam ou la HRA est parfaite pour la pêche à vue.

Je passerai la journée avec Clément et ces amis à découvrir ce magnifique secteur amont de la rivière …

Un super souvenir quand je glisse enfin la zébrée tant attendu de cette rivière que je découvre enfin. La magie opère entre soleil, nav, partage entre amis.

Une pêche agréable ou je decouvre différents profils jusqu’à des gorges plus étroites avec de très jolies zébrées.

Après une journée et demi, mes amis rentrent chez eux et je décide de finir ma soirée et le dernier coup du matin sur une autre rivière Franc-Comtoise et mon instinct aura vu juste avec une rivière légèrement haute et piquée mais un beau coup du soir et coup du matin en sèche. Un pur régal

Les plus beaux poissons de ces derniers instants ou la mobilité m aura permis de croiser quelques zébrures 😊 et des amis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.