Archives de catégorie : nymphe à vue

L’ombre au cœur de l’été

L’arrière saison arrive. Les pluies tant attendu pour la rivière percent l’horizon pour redonner vie à nos rivières. Nous arrivons dans la période de la pêche de l’ombre en automne, une pêche que j’adore.p1010031-800x600 Néanmoins, même si ça permet aux pêcheurs de pouvoir poursuivre pendant 2 mois leur passion, je n’attend pas cette période pour essayer de leurrer ce beau poisson. Pendant l’été j’adore arpenter les berges à la recherche de quelques pépères enclin à se décaler sur ma nymphe. p1010042-800x600L’ombre reste souvent en poste dans sa veine d’eau à l’approche du pêcheur mais sur certaines rivières très fréquentés et pêchés, il arrive parfois qu’il fuie. Il faut donc toujours soigner son approche. p1010006-800x600La dérive est tout aussi importe comme le choix de la mouche.L’ombre peut être réputé pour vider les boîtes des pêcheurs et parfois il faut oser la fantaisie pour réussir de joli coup de ligne comme ce magnifique poisson qui a succombé à une belle friandise rose. Après 2-3 essaies non concluant avec des petites nymphes naturelles, il a pas résisté à ce gros bonbon en venant la saisir sur une dérive inerte. Du pur bonheur …p1010016-800x600Ma fermeture sur cette rivière se fera assez tôt à cause d’un emploie du temps assez chargé (halieutiquement bien sûre :)). Nous sommes donc fin juillet et je profite à fond de ce dernier instant sur cette spendide rivière. La pêche sera pas évidente. Chaque poisson se mérite. p1010040-800x600Je me lasse pas de ces eaux cristallines  au décor magnifique. Qu’est ce qu’on se sent bien au bord de l’eau. La magie de la pêche à vue. p1010022-800x600Une dernière balade finit en beauté avec quelques gros poissons qui m’auront fait plier le blank et qui salueront cette dernière journée de 2016 sur cette rivière. Plaisir, bonheur et passion. p1010002-800x600p1010033-800x600p1010021-800x600p1010043-800x600

 

Un nouveau compagnon : le Stonfo

Après de bon et loyaux service, j’ai décidé de changer d’étaux. Mon premier étau en serre joint m’avait été offert par mon père. J’avais 12ans quand j’ai découvert le montage des mouches. Sa commence à dater ! C’était l’époque des vacances sur la Dordogne et la création par dizaines de mes sèches favorites : La mouche en culs de canard …

Après des centaines voir plus de mouches, de nymphes en tous genre montées depuis, j’ai décidé de passer un cap en me faisant plaisir avec un bel étau sur socle. Et après plusieurs recherche et conseil sur Gobage, je me suis orienté vers le Stonfo. Un prix assez abordable pour la qualité du matériaux. 2016-09-21-10-04-21Et depuis une semaine, je me suis remis derrière l’étau pour tester ce nouveau compagnon. 2016-09-21-10-06-37Les premiers essaies sont très concluant avec 3 morses différents en fonction de la taille des hameçons. Le serrage est simple et pratique. L’hameçon est très bien maintenu. Je suis vraiment très satisfait et l’arrière saison me permettra de monter en série quelques petits modèles comme cette nymphe Olive monté sur bille tungstène sur hameçon 18. Une valeur sûre pour mes pêches à vue. 2016-09-21-10-23-092016-09-21-10-22-57Je varie les tons pour cette seconde nymphe avec du substitut roux de condor pour le corps, cerque en pardo et les ailes en opossum. Toujours en petite taille pour la saison estivale. 2016-09-21-10-05-49Les truites ne resteront pas indifférentes …2016-09-21-10-22-27Et quel bonheur de partager sa passion avec son loulou qui commence déjà à observer son Papou en train de monter quelques mouches … la relève peut être en espérant un jour partager des moments au bord de l’eau avec lui. 2016-09-21-10-07-492016-09-21-10-23-32

Picture estivale

Quelques souvenirs de ces vacances estivales avec la famille avec quelques moments inoubliables passés au bord de l’eau … Les parties de pêche se sont déroulés sur des périodes courtes, le plus souvent au petit matin lorsque ma petite famille finissait sa nuit ! Des moments magiques en plein cœur de l’été.2016-09-13-09-29-23-640x480Petit tour d’horizon à travers 3 régions

Une première semaine sous le signe de la pêche à vue. Ma drogue cette technique, je ne pourrais m’en passer. Elle procure des sensations, de l’adrénaline et une certaine discipline technique pour le pêcheur, un ensemble de paramètre apportant au pêcheur une addiction sévère pour cette technique.2016-09-13-09-40-29-640x480L’été est une période parfois délicate avec des niveaux parfois très bas, des poissons sollicités depuis l’ouverture, les touristes, les canoës.2016-09-13-09-39-27-640x480  Il faut savoir s’adapter pour trouver son bonheur. Et surtout je devais avant tous penser à ma petite famille. J’allais donc privilégié quelques pêche de matinée, des réveils à 5h20, pour profiter du lever du soleil et trouver les meilleurs spots abritant quelques trésors …2016-09-13-09-38-49-640x480Des poissons fantastiques, éduqués et ou chaque coup de ligne réussi est une satisfaction de bonheur et de plaisir.2016-09-13-09-36-42-640x362Des poissons bien gras et combatifs donnant des sensations en pliant le blank de ma canne.2016-09-13-09-37-09-640x480

2016-09-13-09-35-56-640x480Et que dire de ces trésors que j’admire comme un gosse et respecte avec le plus grand soin pour nos futures générations2016-09-13-09-33-12-640x480Certains poissons resteront gravés à jamais dans la mémoire du pêcheur, parfois par le déroulement de son histoire, d’autre fois par sa taille ou sa beauté.2016-09-13-09-38-23-640x480Et un poisson aura ces 3 éléments réunis pour un souvenir inoubliable … Je repère à distance un poisson sur un banc sablonneux et après quelques lancers pas si évident, le poisson se décale sur ma petite nymphe et je ferre. Le poisson au contact sort complètement de l’eau et se décroche en retombant dans l’eau. Je suis resté scotché et déçu d’avoir perdu ce poisson. Je reviendrai sur ce secteur le lendemain matin mais le vent est de la partie et malgré des vagues et visibilités mauvaises sous l’eau, j’aperçois sur ce même spot un poisson du même gabarit. Mais au vu des conditions impossible de faire quelques choses de correcte. Tant pi ça sera pour ma dernière matinée sur cette rivière ou je reviendrai visiter cette zone. Le grand poisson est toujours sur son poste dans très peu d’eau. Et cette fois-ci je laisserai pas passer ma chance avec ce grand bécard qui m’aura livrer un joli combat entre les herbiers !2016-09-13-09-31-14-640x480

2016-09-13-09-30-34-640x480Parfois jusqu’à la dernière minute de sa partie de pêche, il faut y croire comme ce poisson pris alors que je m’apprêtais à sortir de l’eau. Une beauté de dernière minute2016-09-13-09-35-15-640x434Un début de vacance formidable2016-09-13-09-39-09-640x4802016-09-13-09-32-49-640x3692016-09-13-09-35-34-640x4802016-09-13-09-29-44-640x480Et nous allions poursuivre ces vacances au bord la Dordogne, rivière de cœur de mon enfance et ou je voulais faire découvrir cette belle région à ma petite femme. 2016-09-13-09-30-03-640x480Quelques pêches en NAF le matin2016-09-13-09-28-26-640x4802016-09-13-09-27-42-640x4802016-09-13-09-26-20-640x480Une belle pêche en pleine après midi sous 37 degrés ou éclosions et ombres étaient de sortis. Je profitais de la sieste du petit. 2016-09-13-09-28-02-640x4802016-09-13-09-26-40-640x4802016-09-13-09-27-02-640x480Et même sur la Dordogne la pêche à vue me suivra avec ce joli poisson pris en nymphe2016-09-13-09-25-40-640x4802016-09-13-09-28-45-640x4802016-09-13-09-25-59-640x4802016-09-13-09-27-20-640x480Malheureusement les bons moments passent toujours trop vite … Mais l’automne et le salon d’Argentat approchent à grand pas avec je l’espère de bons moment au bord de la Belle.

Les gorges du Tarn nous attendaient pour les derniers jours de ce voyage mais malheureusement la fin de séjour sera entaché par 2 jours aux urgences pour le petit. On profitera du paysage du décor et des derniers instants de ces vacances.2016-09-13-09-22-53-640x480J’arriverai à faire 2 petites matinées au abord du camping mais le nombre impressionnant de chevesnes perturbe la recherche des truites zébrées. Elles sont en nombre réduite ou sur chaque matinée j’en ai repéré 2-3 mais plus. Je me consolerai avec la pêche du poisson blanc …2016-09-13-09-23-32-640x480Une rivière magnifique …

La dernière matinée me permettra de découvrir La Jonte, une rivière coulant dans des gorges profondes, une rivière splendide remplie de zébrées très sauvage et farouche ou la pêche fut compliqué.2016-09-13-09-19-55-640x480Merci à ma petite femme de me permettre de vivre ces moments de bonheur au bord de l’eau … Des vacances inoubliables

Carré d’as, mon final

La dernière journée de cette magnifique aventure pointe son nez. Une belle semaine de pêche rythmé et intense sous le signe de l’aventure, de la découverte et de partie de pêche magique.

Toute a été réuni pour vivre une expérience en solo unique dans des cadres somptueux. Des poissons à la fois joueur, parfois très éduqués, aux couleurs magnifiques. Chaque poisson est différent par sa couleur, sa forme, ces points noirs, son ventre rosé, son comportement. Je m’en lasse pas et je voulais finir en beauté pour cette dernière journée à la conquête des Ombres. Pari risqué en ce week-end prolongé ou la foule sera au bord de l’eau. Mais je rêvais en grand, encore plus grand de ce que je venais de vivre pendant ce séjour.

8-10-40-44-45-47

Ça aurait pu être mes chiffres pour le loto mais se fut tout autre …

Beaucoup de monde au bord de l’eau. La matinée sera très calme mise à part un premier poisson touché et quel poisson !! Un énorme ombre de +45 qui me fie un combat majestueux. Surement le plus gros combat de l’année pour ce poisson. Et lorsque j’admire ce poisson au fond des filets, c’est un bonheur en couleur qui m’envahit.P1000968 Je décrocherai un second beau poisson durant cette matinée et au vu du nombre de pêcheurs depuis quelques jours ici, j’étais pleinement satisfait.

Après un petit repas rapidement avalé, j’hésitais à poursuivre sur ce secteur ou changer complétement de spot. Et une fois de plus, mon instinct allait me pousser à partir visiter un spot que je n’avais pas pêcher depuis quelques années …

Et se fut grandiose …

8 touches en 3h30, j’enchaîne 3 poissons coup sur coup en nymphe au fils dans le même courant et le plus marrant, dans un ordre décroissant. Le plus gros en premier suivi du second légèrement plus petit et du 3ème une taille en dessous que je décrocherai dans mes pieds. Après calme plat en remontant la rivière. Je repars donc en arrière et en revenant vers ce courant, j’observe un bel ombre en bordure. Sur le moment je pense à un ombre que j’ai relâché mais je décide de l’attaquer à vue et au deuxième passage, décale et ferrage. Et c’est gros et lourd.  Un poisson énorme de 47cm ! waouu quel fin de séjour. Je continuerai mon chemin avec enfin la possibilité de pêcher à vue un bon spot que je connais très bien. Il est presque l’heure de rentrer car j’ai dit à ma petite femme que je rentrerai pour manger et profiter de la soirée avec eux ! Top chrono pour cette dernière heure où je finirai avec 2 jolis ombres dont un de 44 et 2 décroches. Une journée de folie …P1000995

P1000959P1000983P1000986P1000975P1000999Je pouvais rejoindre ma famille,  mes rêves comblés par cette grande aventure magique …

Relâchez vos rêves …

 

L’Albarine, une étape dans ce voyage


Je décidais de faire une pause après 2h30 de route de nuit sous ce déluge. Une petite nuit de repos bien réparatrice avant de reprendre la route au petit matin. Mes pensées étaient à la fois pour ces 2 jours achevés de belles manières et pour ce qui se profilait à l’horizon …Cette somptueuse rivière nommée l’Albarine.P1000884Affluent de l’Ain, cette rivière très connu profite d’une qualité des eaux et d’une faune piscicole intéressante grâce à une gestion intelligente de son environnement. Elle attire de nombreux pêcheurs et reste une superbe destination pour les pêcheurs à vues. Et même si la rivière est très bien peuplée en truites zébrées et ombres commun, la pression de pêche très élevée à certaines périodes apporte une touche de difficulté et de technicité pour le moucheur.  Mais après 2 jours de pêche au top, j’étais prêt à en découdre avec cette magnifique rivière.P1000886J’avais peur que les orages des jours précédents eut un impact sur le niveau d’eau mais au contraire, le niveau était très bas, un niveau d’étiage. J’allais rencontré les même conditions que l’année dernière. J’allais donc devoir soigner ma pêche dans mes dérives et présentations pour essayer de tirer mon épingle du jeu.

Je commencerai cette journée par des secteurs que je connais bien : no-kill de Tenay, aval de Chaley et son no-kill.

Les premiers poissons seront vite repérés mais je remarque vite ce comportement de poissons éduqués par la pression de la pêche. Les choses sérieuses pouvaient enfin commencer … pointe longue et très fine, changement de nymphes jusqu’à trouver celle du moment, approche discrète et dérive le plus naturellement possible. Le plus délicat était ce vent qui ne facilite pas les dérives correctes. Il crée aussi des vagues sur l’eau empêchant à certains moments d’apercevoir le poisson et donc la prise de la nymphe. Surtout ici, il faut réagir très rapidement car le poisson recrache la nymphe à une vitesse fulgurante. Le premier contact avec un poisson arrivera après s’être adapté … petite nymphe sur du 8.3 centième ! La St Croix réagit à merveille lors du combat avec ce premier bel ombre. Son action est parfaite pour ce genre de pêche fine.P1000880J’alternerai durant cette journée les secteurs en fonction de l’exposition du soleil. La pêche fut assez difficile avec ce niveau bas et un courant très faible. L’inconvénient est que le poisson a tout le temps d’analyser sa proie lors de la dérive (des dérives parfois très lente) donc chaque détail compte.P1000906

Le coup du soir sera inexistant mais je finirai ma soirée avec la rencontre de Jean Baptiste, un passionné de pêche à la mouche et de pêche à la carpe comme moi qui est très connu dans le monde de la carpe par ces réalisations de film pour la marque Fox. Moment de partage et d’échange avant une bonne nuit méritée.P1000943Durant tout mon séjour, j’ai favorisé les pêches de journée et les coups du soir. Je me suis jamais levé ultra tôt (pourtant d’habitude c’est coutumier) mais après une bonne journée de pêche on ressent la fatigue et une bonne nuit réparatrice est toujours bonne à prendre ! Donc c’était souvent entre 7h et 8h que je commençais la journée.

Pour cette seconde journée, j’ai repêché les même secteurs et après avoir repris ces marques la veille, la journée fut vraiment très agréable. Malheureusement, certains poissons comme sur le no-kill de Tenay montre des signes d’une certaine pression de pêche avec des bouches abîmés. J’ai même vu des pêcheurs pêchés des quais et relâchez le poisson d’en haut :(.  La pression de pêche n’a pas que du bon comme en témoigne cette photo.P1000920

P1000921Heureusement, ce sont des cas isolés car la rivière coule dans une belle vallée et certains secteurs redeviennent plus paisible et ou on retrouve des poissons magnifiques et en pleine formes. P1000944

P1000899P1000891Après une bonne journée de pêche à vue, j’ai décidé de partir faire le coup du soir sur la basse rivière d’Ain réputé pour ces très grosses truites. Je choisirai le secteur de Pont d’Ain mais la soirée fut de nouveaux très calme. Juste 2 poissons gobant sporadiquement en me faisant de temps en temps des refus. Il faudra que je revienne sur cette très grande rivière pour vraiment découvrir sa partie basse.

Il m’arrive d’avoir vite la bougeotte sur certaine rivière et en ce 3ème jour sur l’Albarine, j’avais décidé de partir à la découverte de nouveaux secteurs.P1000942J’avais fait ma pêche sur mes premiers secteurs, et il était temps de découvrir de nouveaux spots et je n’allais pas être déçu. Décor de rêve pour une journée bien physique à marcher sur des centaines de mètres mais de découverte en découverte, j’allais passer une journée au top. Le secteur que j’avais choisi était bizarrement moins peuplé en truite (ou elle était caché ?!) et pour les ombres, il fallait les localiser dans leur zones de tenues et pour ça il fallait marcher car il y en avait pas tous les 100m de rivières. Les ombres sont regroupés dans les zones les plus profondes comme les fosses ou gros courant bien oxygénées. Et quand on tombe sur ce genre de secteur, il s’avère souvent qu’ils sont en nombres assez intéressant. Il forme de jolis groupe qu’il reste plus qu’à essayer de les leurrer. Et je remarque une grosse différence entre des secteurs surpêchés  et des secteurs moins prisé mais où il faut une bonne condition physique pour avancer dans ces gorges à la recherche du bon spot. Une journée de plus magique dans ce cadre enchanteur avec une jolie moyenne pour la taille de ces ombres…P1000931

P1000950P1000956P1000946P1000958Je pouvais déjà penser à mon lendemain synonyme de la dernière journée de pêche de cette aventure autour de l’ombre … Cette session était déjà pleinement réussi mais j’avais encore ce goût de vouloir encore plus et surtout une envie de finir en beauté en rêvant d’un très gros thymallus-thymallus. J’escomptais cette dernière soirée sur l’Albarine pour reprendre la route en direction de ma dernière destination de la semaine … Avais-je fait le bon choix ?

P1000955P1000893P1000948P1000900P1000940