Trésor Jurassien

Après notre semaine sur la Sorgue, nous prenons la direction du Jura pour 3,5jous de pêche sur la Bienne. Découverte d’une nouvelle vallée d’une nouvelle rivière. Le charme opère dès la première vision de la Bienne, décor de dingue, rivière large, transparente …

DSC_3450

Premier arrêt au pont de Jeurre et première grosse impression … de grosses zébrées … Waouu je suis toute excité comme un enfant, les années passent mais l’envie l’excitation est toujours au rendez-vous et ces découvertes émerveille une passion déjà bien joyeuse.

On avale rapidement le repas du midi en admirant nos chères truites. A peine englouti, nous sommes déjà prêt pour une petite pêche en attendant de récupérer les clefs de la tente du camping.

Mais on comprend vite que la pêche sera une pêche délicate, fine avec une totale maîtrise des déposes et lancer. Le poisson est sollicité du matin au soir. Mes amis m’avaient prévenu que la première année d’ouverture fût un festival mais que petit à petit le poisson commençait à redevenir méfiant mais peu importe c’est dans ces moments là qu’on apprécie encore plus notre passion.

DSC_3454

Le vent nous suivra malheureusement du sud, on aura eu 12 jours avec du vent lors de ces 2 destinations. La bienne sera très basse aussi, les poissons très mobile souvent dans très peu d’eau et parfois à des endroits sans courant ne facilitant pas l’approche et la dérive.

Mais voilà j’ai encore l’image en tête lorsque j’arbalète ma petite nymphe sur mon 10centième sur un poisson, le micro impact fait réagir le poisson dans le mauvais sens, mais chance pour moi une autre truite surgit de la gauche et nymphe par la même occasion. Ma petite nymphe est tjrs dans l’eau, je la relève légèrement entre 2 eaux, le poisson tourne face à moi, avance et ouvre la gueule. Ferrage, gros run et je saute dans l’eau combattre cette première belle zébrée …

DSC_3457

Les conditions étaient estivale avec une pêche d’étiage et malheureusement dans ces conditions avec des poissons hors normes, la finesse étaient mis à rude épreuve mais j’ai pu voir la différence entre un 10 / 12 et 15 centième, entre l’impact d’une petite nymphe, chaque vibration était source de danger et fallait savoir ruser.

DSC_3452

_20150607_193504

Les journées étaient bien remplis et on profitait pleinement des longues journées. On opérait le matin tôt en nymphe au fils dans les gros courants les fosses et de temps en temps on tombait sur de magnifiques ombres qu’on remettait rapidement et délicatement à l’eau. Une rivière magnifique qui j’espère continuera sa résurection.

DSC_3447

DSC_3456

DSC_3455

 

Longue vie à ce no kill qui j espere perdurera pour cette riviere et la vallée

VIvement ma prochaine session dans le jura.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.