Pêche à vue sensationnelle

Ces vacances débutent des plus belles des manières avec enfin des sorties de pêche à vue de programmé. On va pouvoir enfin rattraper ce début de saison qui n’a jamais démarré enfin de compte, pour cause de manque de temps pour aller à la pêche. Peu importe, la patience on connaît et je vais pouvoir enfin déployer de la soie et retrouver ces sensations uniques de la NAV.

Et le retour aux bord de l’eau se fera de belles manières…Un nombre impressionnant de pêcheur en ce samedi d’ouverture de la pêche en wading. Environs 50-80 pêcheurs comptabilisés sur ce secteur très réputé. Les places sont chères mais la rivière est large et pourra donner du plaisir à tout le monde. L’essentiel est d’être au bord de l’eau et de profiter de cette ouverture tant attendu.

La journée sera couverte avec alternance de pluie fine rien de méchant. Visibilité pas des meilleures mais assez pour se faire plaisir en NAV mais pas que car par ce temps couvert, il peut avoir de belle éclosion et mettre à table nos chères truites. J’ouvrirai le bal avec un premier poisson en nymphe au fils sur une berge encombrée ou j’aime y laisser traîner ma nymphe. J’en décroche une plus belle dans la foulée. Ça y est la session est lancée.La visibilité s’accroît d’heure en heure. Beaucoup de personnes restent immobile sur leur spot mais j’arrive pas à trouver ma place alors je préfère vadrouiller et remonter vers l’amont quand après une bonne marche, j’arrive sur un petit lisse ou j’aperçois un premier beau poisson qui appréciera une nymphe légère déposée 3m en amont. Gros combat avant une petite pause devant l’objectif. Les sensations que procurent la pêche à vue sont toujours intact et inexplicable. Cette pêche est sensationnelle et encore plus quand on tombe sur un tel poisson aux mensurations xxl comme en témoigne ces nageoires…J’aperçois un peu plus loin un premier gobage dans un grand lisse peu profond. Plusieurs poissons sont en activité en surface et certains poissons sont très gros. Leur bec vient fendre la surface de l’eau à la recherche des éphémères qui dérive au grès des courants. Petite hésitation au début à vouloir enlever ma nymphe. Du coup j’effectue mes premiers passages en nymphes et je toucherai un poisson en nymphe au fils car j’aperçois pas au mieux les poissons. Pourtant il y a plusieurs poissons devant moi. A force de voir monter 2-3 beaux museaux parmi ces gobages, je décide enfin de nouer une petite émergente sur ma pointe et le résultat est sans appel. 4 poissons de touchés dont un de toute beauté passant la barre des 50 … Le plaisir en sèche y est aussi et entre apercevoir ces poissons monter sur votre sèche, un régal mais attention à ne pas ferrer trop rapidement car ferrer au gobage est une chose mais ferrer à vue en est une autre.Malheureusement je perdrai un très gros poisson qui après le ferrage, me ferra une grosse volée en l’air pour se décrocher. Zut.

Après une accalmie de l’activité, je décide de poursuivre encore plus vers l’amont. Il n’est pas évident de trouver un spot vierge à cette heure-ci mais quelques coins n’attirent pas foule et pourtant on peut avoir de belles surprises. Une zone peu profonde avec  un gros courant en amont  m’interpelle par la présence d’un très gros poisson. Cette veine nourricière apporte de nombreuses proies. J’approche délicatement à distance de shoot. Je me cale dans un herbier juste en limite du radier. Je noue une nymphe non plombée. Discrétion au mieux pour ce genre d’approche. Lancer pour un poser amont jusqu’à lui présenter au mieux la nymphe. Après 4-5 passages qui semblaient correcte, le poisson ouvre la gueule. Ferrage suivis d’un premier rush. Le poisson est en forme sur tous les points et me fera descendre en aval avec lui. Pas de gros danger majeure aux alentours, je maîtrise le combat jusqu’à glisser ce superbe et atypique poisson. Juste magique !!

Il était temps ensuite de faire une pause pipi car depuis 6h du matin dans l’eau, je commençais à ne plus tenir et passer 14h de l’après, mon estomac criait aussi.

Une bonne pause bien méritée. Je reprendrai pour 2 heures de pêche ensuite mais le monde présent me fera sortir de l’eau malgré quelques beaux poissons encore. J’avais fait ma pêche avec une douzaine de poissons dont quelques pépites d’or très recherchée. Je pouvais ainsi rentrer retrouver ma famille. La semaine de vacance avait bien commencé. Et pour la suite de ce voyage se fut soleil et chaleur par la suite. Des vrais vacances les pieds dans l’eau … à suivre 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *