doublé inespéré

Première sortie sur la Seine cette année avec mon père et Pierre. La journée étant posé depuis un certains temps, nous prenons la direction de la Côte d’Or en espérant rencontrer une rivière pêchable. Après un petit chocolat et café pour récupérer nos cartes, nous arrivons enfin sur cette magnifique rivière mais les premières impressions seront mitigés. La rivière est haute, première fois que je la vois comme ça par contre elle est claire donc on pourra pêcher à vue les veines pas trop profondes. DSC_0353Temps très nuageux ou le soleil ne percera pas beaucoup. De plus du vent avec de grosse rafale, chose très désagréable pour la pêche et encore plus pour la NAV et le repérage des poissons. La journée s’annonce donc difficile surtout que le niveau inhabituel de la rivière change l’approche de certains postes. On se rend compte rapidement de la limite dans l’utilisation des cuissardes (réglementation strict). On aura le droit chacun notre tour à un petit bain de pied… Des spots ou d’habitude nagent de jolis poissons sont désert. La crue a dut les faire bouger. En attendant de repérer nos premiers poissons à vue, on peigne les grosses veines en nymphe au fils et en noyé. DSC_0342Je toucherai un premier ombre en nymphe au fils quand soudain j’observe dans mes pieds un très très gros étendard !! Vraiment magnifique de voir un tel poisson à quelques mètres de moi ! je reste planté comme un héron et essaye la nymphe que j’ai au bout de ma ligne mais les premiers passages ne sont pas concluant et la nymphe légèrement trop lourde. Petit changement et après 3-4 essaies de nymphes, je trouve la bonne nymphe qui viendra piocher dans le fond sablonneux. Poisson bien gras et lourd, magnifique d’avoir un tel poisson sur sa canne. La journée ne pouvait pas mieux commencer surtout dans ces conditions…DSC_0344DSC_0349 Après un bon petit repas, nous prenons la direction d’un secteur plus propice à la pêche du bord sans forcément avoir le besoin de rentrer dans l’eau. Le vent sera toujours de la partie et le niveau haut avec de grosses veines et de grosses fosses m’empêchera de repérer ces gros ombres ! snif 🙁DSC_0355Mais en arpenter les berges, je repèrerai un très joli poisson estimer dans les 45-50 ! Mon père l’a repère aussi mais le poisson nous a vu et quitte son poste. Mais en restant statique sans bouger il revient au bout de quelques minutes jusqu’au moment il vient se positionner parfaitement face à moi. J’arbalète une jolie nymphe casqué en taille 16, assez lourde pour percer la surface et descendre dans la profondeur. La nymphe est déposé 1.5m au dessus du poisson et descend parfaitement dans sa direction pour passer à quelques centimètres à sa droite. La réaction est sans appel, léger décalage et ouverture de la bouche ! Magique !! Ferrage appuyé, c’est piqué, le poisson se débat suivi d’un très gros rush … le vivarelli fume et je retrouve le poisson en pleine eau dans la profondeur. Avec ma pointe fine en 10 centième, je maîtrise au mieux le combat du bord car pas évident de pouvoir rentrer dans l’eau sauf sur la bordure. Je glisserai une magnifique panthère de presque 50cm dans mon épuisette ! Waouuu quel doublé ! j’en demandais pas tant surtout lors du repas en discutant avec un locaux qu’on rencontre régulièrement, il me disait que les gros poissons étaient planqués depuis la montée des eaux et que ça avaient tous foutu en l’air …Donc pour ce coup là, vraiment content DSC_0358Un joli moment de partage avec mon père. Il était persuadé que si je l’aurai pas attaqué, il l’aurait piqué 🙂 encore fallait il bien lui présenter :pDSC_0354La journée passe très vite et il est presque l’heure de rentrer surtout que le lendemain la fête de la pêche sur l’Asca nous attend ! Mais j’aurai le droit encore à un dernier moment avec la rivière. En redescendant à la voiture, je repère une truite au dessus d’un herbier dans un beau courant. Elle semble en poste et active et le premier lancer confirmera ma vision car elle fera un joli écart en fin de dérive de ma nymphe. Celle-ci elle est encore pour moi et après quelques posers (pas facile avec ces rafales de vents), je fais un léger appel quand je suppose que la nymphe arrive sur lui. Le poisson fait un grand écart et c’est ferré !! Gros combat pour le poisson est un peu plus petit que le premier mais le courant est fort et puissant et il se dirige sur ma gauche ou se situe un arbre en bordure. De belle sensation car le combat était loin d’être gagné mais le 10 centième tiendra bon et une superbe panthère pour couronner cette journée viendra me rejoindre …DSC_0372Des poissons magnifiques, une rivière exceptionnelle qui nous montre sa grandeur … Mes 2 compères seront malheureusement capot mais rien que d’être dans un tel endroit suffit à leur bonheur. Vivement la prochaine ici mais pour profiter pleinement faudra patienter encore un petit peu pour retrouver une rivière parfaitement pêchable à vue et avec des éclosions …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.