Un voyage inattendu / acte 1

Parfois l’improviste a dut bon, voici mon voyage à travers la France

Je partais pour quelques jours sur la Touvre puis sur la Dordogne mais les dernières pluies m’ont fait changer mes plans. Voiture équipé de ma glacière, ma tente et mon lit pêche j’allais vivre une semaine d’aventure.

Je commençais par 3jours en Charente sur la magnifique résurgence qui est la Touvre mais malheureusement les pluies soutenues des derniers jours à rendu la pêche différente des autres fois. Une eau assez haute fraîche et surtout qui s’est piqué teinté au fils des heures rendant la pêche à vue impossible du coup je me suis rabattu sur une pêche en sèche. Il y avait un peu d’activité en surface surtout grâce aux jeunes poissons de 20-30cm. J’ai trouvé par rapport à l’année dernière une belle augmentation des jeunes poissons qui est très bon pour l’avenir de la rivière surtout qu’avec la quantité de nourriture naturelle, ils vont bien grossir et devenir aussi du coup plus méfiant :). Pendant ces 3jours j’ai touché une quinzaine de poissons par contre pas de poissons trophées, il était bien caché et l’eau turbide n’a pas facilité le repérage.

DSC_2379

 

Retrouvaille de la rivière et des amis, toujours un agréable moment.

Lundi, j’avais décidé de partir et j’annulais ma visite sur la Dordogne même si j’aurai pu pêcher certains secteurs avec le niveau acteul mais je voulais découvir une nouvelle rivière et j’avais envie de soleil. Une rivière me trottait depuis bien longtemps : la Sorgue

Une résurgence dans le Vaucluse, une eau limpide dans un cadre sympa et en plus avec le soleil du midi. Et surtout peuplée en truite zébrée et en ombre commun soit disant de fort belle taille. Je me fesais une idée dans ma tête de la rivière mais c’est en arrivant après 9h de route en travers que je découvris cette perle du midi

DSC_2387

 

Je passerai 3jours au camping “la Sorguette” qui est situé au niveau des partages des eaux. La pêche en nymphe à vue est la meilleure technique pour cette rivière car de ce que j’ai vu très peu d’activité en surface même le soir ou c’est sparodique.

Ma première partie de pêche commencera en fin d’après midi sur un secteur super sympa et très intéressant mais je mettais mis en tête (d’après ce qu’on lit sur le net ou voit en vidéo) que j’allais trouver une rivière très poissonneuse mais ce n’était pas le cas. Je sais que les belles truites sont des poissons noctures donc la journée elle reste souvent caché mais pour l’ombre c’est différent, moins craintif plus facile à approcher et les grosses veines d’eau sont souvent des emplacements de premiers choix. Mais sur des centaines de mètres j’avançais sans rencontrer sa présence pourtant les postes succeptibles de les accueillir étaient nombreux.

DSC_2393

Parfois je repèrais quelques individus (2-3) mais jamais de gros bancs comme sur certaines rivières que j’ai pu pêcher. Après en discutant avec des locaux du coin, ils ‘mont dit que depuis 2ans ils ont vu une baisse significatif des truites et ombres.

Place à la pêche. Soudain j’observe un belle ombre. Je me cale tranquillement et commence à l’observer. D’un coup il monte en surface et sort complètement de l’eau comme un dauphin. Waouuu jamais vu ça et il paraît bien large le pépère. Allez j’enlève ma nymphe et met une émergente. Il refait le coup du dauphin plusieurs fois sans pour autant gober ma mouche. Prend t il les insectes en l’air, j’ai pas réussi à voir car quelques sedges virvolte au dessus. Après plusieurs coup et 2-3 changements de mouches sans succès je décide de repasser en nymphe. On est fin de soirée et je vois encore assez pour l’attaquer à vue. Le 4ème passage est le bon, il saisait ma nymphe dans le fond, ferrage et là je sens qu’il s’agit d’un beau poisson. Un joli combat et j’épuise mon premier ombre de la Sorgue et quel poisson : un gros thymallus de 45cm super large ! Magnifique mon nouveau record !

DSC_2381

Je finirai cette soirée avec ma première truite zébrée pris en sèche. Pour une première j’étais ravis. Le lendemain je partirai sur de nouveaux secteurs mais le vent s’est installé dans la région et compliquera la pêche à vue. Une journée à oublier. Mercredi matin, le vent sera plus calme et me permettra de tirer mon épingle du jeu.Je pêcherai 2 secteursun près de Fontaine Vaucluse et un dans l’isle avec quelques poissons dont une belle truite de 40cm fait avec une nymphe de mouche de mai. Une bel ombre se fera séduire dans le secteur de la ville, sympa et différent de pêcher dans un cadre touristique d’une ville.

DSC_2386

DSC_2391

Pour mon dernier soir je retourne sur le premier secteur découvert et je décrocherai un ombre estimer à 35cm, leurrer en nymphe à vue. Quelques gobages au coup du soir sur un plat mais sans succès.

DSC_2390 DSC_2389

Jeudi sera encore une journée avec du vent dès le matin et il annonce encore plus pour l’après midi du coup je décide de quitter ce joyau du midi cette perle ou j’aurai pris un réel plaisir de la découvrir et de me mesurer avec des poissons éduqués.

Mais maintenant direction une nouvelle destination pour ma fin de session mais ou allez ???? La suite dans la seconde partie

DSC_2382Relachez vos rêves …

3 réflexions sur « Un voyage inattendu / acte 1 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.