Road trip in Sud Ouest Partie 1

Voilà il est temps de prendre quelques jours de vacance pour profiter pleinement de la pêche.Le mois d’août est pas le meilleur mois mais c’est l’été et on peut passer des journées agréable aux bord de l’eau.
Mon séjour se déroulera de la manière suivante :
– Session de 3jours sur La Touvre pour retrouver ces fameuses grassettes.
– Retour sur la Belle Dordogne 🙂

La touvre

En ce 15 août je retrouve cette superbe résurgence qui est la Touvre. J’arrive assez tôt car il annonce chaud et souvent le coup du matin est pas mauvais quand les poissons se sont rapprochés des bordures. Je vais pas rentrer trop dans les détails mais le premier jour je louperai 2 beaux poissons a cause d’un ferrage pas assez appuyé. Le premier a vu sur un poisson ou il avait calé la tête dans un herbier, tous le corps dépassait, je tente avec une grosse nymphe pour pouvoir poser convenablement. Je lui pose juste derrière mais le bruit de la nymphe la fait sortir de l’herbier se retourne et engame la nymphe, je ferre contact mais dépiquage !! je suis vexe j’ai pas assez appuyer le ferrage et je viens de perdre un poisson trophé 🙁
Je louperai un autre beau poisson en peignant des gros courants, pareil je décroche encore.
Plusieurs poissons vu mais très fuyard à la moindre approche.
Je tomberai nez à nez avec un magnifique bécard estimé à +60cm et malgré plusieurs passage de ma nymphe, aucune envie de sa part. Il paraissaient déjà avoir été piqué ou fatigué par rapport à certains signe de comportement.

Durant l’après midi j’ai croisé Pascal, a chaque fois que je descend on se voit et ça sympathie est sans égal. Il connaît la rivière par coeur et ces conseils me serviront 🙂
Merci Pascal, comme je dis on a toujours à apprendre de quelqu’un. On passera l’après midi ensemble et dès le début de l’après midi il me montrera ces talents. Un gobage reperé et 2 seconde plus tard regobage mais cet fois ci c’est pendu ! Une jolie Grassette de 42cm. ça fait plaisir 🙂
On poursuivra sur des centaines de mètres la rivière mais on reverra rien du tout.

Pascal me laisse et c’est avec mon père que je ferrai le coup du soir mais rien de bon car aucune activté de surface.

Le lendemain j’arriverai quand milieu d’après midi, petit repas famille avant 🙂
L’après midi sera calme et pour le coup du soir je serai seul, j’opte pour un poste mais au dernier moment voyant aucune activité arrivé je repense au endroit que Pascal m’avait conseillé. Allez hop changement de poste et puis je suis pas très loin à pied faut juste que je repère les endroits pas trop profond pour revenir quand il commencera à faire nuit.
Je me cale dans une bonne veine d’eau ou d’ici je peux voir une bonne partie du secteur.
Au loin sur un plat je vois comme un gobage, j’attend … ça se répète. Hop on remonte vers ce gobage. Je le localise et commence à le pêcher mais vraiment pas évident avec les renoncules qui coupe le courant et les gênes qui sont sur ce poste.
Mais j’arriverai à faire monter ce poisson en changeant l’angle d’attaque et après 10s de combat il se décrocha !!!! grrrrrrr
Il était pas vilain en plus !
Regobage a quelques mètres pret du premier, les poissons semblent actifs sur cette portion de rivière.
Pour résumer je ferai 3 poissons en sèche dont 2 pas mal du tout et 2 décroches. Je regrette juste de pas avoir immortaliser ça dans ma Gopro. Autour de moi pour les autres pêcheurs c’était le calme plat donc merci Pascal pour tous !!

Dernier jour et dernière émotion
J’arrive en milieu de matinée, beaucoup de monde présent, je pars sur un poste un peu plus à l’abri de la foule. Sur 50m même pas je repère 4poissons mais à chaque fois mise à part un que j’ai pu attaquer les autres ont pris la fuite ! même en étant super discret en fesant attention au placement avec le soleil les poissons ont un 6ème sens.
J’attaque un grand plat ou voyant pas très bien a vue je décide de pêcher en nymphe légère au fils. Et le choix aura été judicieux car en pêchant la bordure d’obstacle je ferre un poisson correct. Gros combat au loin dans les branches, j’arrive à l’extraire je branche ma gopro, commence à la rapprocher et voulant récupérer ma soie je commence à moulinet et bim décroché à à 5 mètres de moi alors que j’avais fait le plus dur GRRRRRRRRR !!! J’ai du laisser un mou en rembobinant. (cette séquence sera dans la prochaine vidéo).
Un peu dégoûté il est tant d’aller manger mais sur le retour à 2m du bord (failli marcher dessus lol) je fais décaler un superbe bécard.
Il se replace pas loin dans une veine d’eau. Je commence a faire l’héron et attend un peu pour qu’il m’oubli. Le reste en photo 🙂

Une grande truite retrouvant son élément.
Le coup du soir avec Pascal et mon père sera bof bof on s’en sortira pour Pascal et moi avec un poisson chacun bien calibré.

Superbe séjour sur cette rivière difficile en espérant revenir avant la fermeture.

Retour sur la Haute Seine

ça fesait longtemps que j’avais pas mis quelques articles sur mon blog pourtant la pêche continuait son cours et malgré un prinptemps bien arrosé, quelques sorties et sessions étaient programmées.
Parfois faut mieux de jolies photos qu’un long discours donc voici quelques photos de nos sorties entre amis (Pierrot, mon Père et moi) pendant cette été.
Une rivière toujours aussi magnifique avec des poissons trophés.
Pourtant la pêche est loin d’être facile, très peu d’activité en surface, une eau cristalline ou le moindre pas la truite est déjà à des killomètres et des ombres bien éduqués dut à une certaine pression de pêche.

Relachez vos rêves …